Partager

Une nouvelle alliance internationale pour répondre à la double crise du climat et des inégalités

Billet d'humeur 22 juillet 2021

Inondations meurtrières en Belgique et en Allemagne, feux géants en Sibérie, records de température au Canada… Même les pires climatosceptiques sont bien obligés de s’y résoudre : il n’est désormais plus possible d’ignorer les impacts ravageurs du dérèglement climatique. Partout sur la planète, des femmes et des hommes sont frappés quotidiennement par les conséquences de l’inaction climatique. Pire, ce sont les plus pauvres, alors qu’il sont les moins responsables de la destruction de l’environnement, qui paient le plus lourd tribu. Et ce n’est que le début.

Alors que le GIEC nous alerte sur un dérèglement climatique encore plus rapide que prévu, il n’est plus possible de se contenter de petits pas, de demi loi climat, d'interdiction des pailles en plastique… Certes, la Commission européenne commence (enfin !) à s’agiter sur les questions climatiques Mais rien ne garantit que l’Union européenne parviendra à atteindre sa nouvelle cible de réduction de 55% de ses émissions d’ici 2030 tant elle reste prisonnière des logiques du libre-échange, du tout-marché et de l’austérité.. Et cet objectif ne permet même pas de respecter l’Accord de Paris qui nécessite de réduire d’au moins 65% nos émissions. Bref, on est encore très très loin du compte.

Sur le fond des propositions, la Commission s’est par ailleurs  encore une fois entêtée à choisir  des mécanismes qui s'appuient sur le marché et le bon vouloir des entreprises plutôt que des outils réellement contraignants. Cette orientation a des conséquences directes sur les ménages les plus pauvres qui, avec l’extension du marché carbone aux transports et aux habitations, vont voir leurs factures augmenter de plus 429 euros pour le chauffage et plus 373 euros pour l’essence. Comme si l’Union européenne n’avait rien appris de la révolte des gilets jaunes. Pour rappel, les 10% de citoyens européens les plus riches sont responsables de 27% des émissions de gaz à effet serre, soit autant que les 50% de citoyens européens les plus pauvres. Mais pour les plus fortunés, aucun effort supplémentaire n’est demandé.

Pire, malgré la catastrophe écologique en cours, ils continuent dans leurs folies toujours plus absurdes d’enfants gâtés à qui on ne pose aucune limite. Alors que les pays du Sud subissent le plus durement les impacts du dérèglement climatique et que dans les pays du Nord, les plus pauvres doivent payer pour la pollution des riches, les milliardaires se lancent dans un concours de qui ira dans l’espace le premier. A la clef, des millions de tonnes de CO2 et des sommes faramineuses parties en fumée. On le voit, les inégalités de richesses et les inégalités écologiques sont les deux faces de la même médaille. Et elles ont un même responsable : le modèle économique actuel qui épuise à la fois les peuples et la Planète.

Il y aurait de quoi désespérer, mais je refuse de baisser les bras. C’est pourquoi nous lançons avec 21 femmes et hommes politiques du monde entier une Alliance internationale pour un Green New Deal, pour montrer que d’autres politiques sont possibles. L’objectif est simple, allier action pour le climat et justice sociale et nous réunir au niveau mondial pour obtenir des avancées partout où c’est possible. Pour une bifurcation écologique qui ne laisse personne de côté, il faut rompre avec l’économie capitaliste. La croissance verte est un mythe qui nous empêche de nous attaquer à la racine du problème : notre système productiviste et extractiviste. Finissons-en avec le libre-échange et le tout-marché qui ne font qu’accélérer la destruction de la planète et l’exploitation des travailleurs. Sinon tout discours aussi écolo soit-il restera un vœu pieux. 

Pour une bifurcation écologique et sociale

12 mai 2021
Pas de bifurcation écologique possible sans confrontation sérieuse avec les règles européennes
L’Assemblée nationale a voté la semaine dernière une parodie de loi climat, sabordant les travaux de la Convention citoyenne. Oubliée la promesse de reprise “sans filtre” : la trahison démocratique est totale et l’irresponsabilité écologique consommée. Les propositions des 150 méritaient mieux. Et c’est parce que nous les respectons que nous nous sommes posé cette question qui n’est jamais traitée sérieusement. Comment appliquer l’intégralité du programme des conventionnels dans le cadre des règles européennes actuelles ?
11 déc. 2020
Pendant que Macron fanfaronne : l'UE impose l'austérité, recule sur le climat et cède face à l'extrême-droite hongroise
Emmanuel Macron aura beau fanfaronner, c'est un échec total. Pour la planète, comme pour nous tous.

Autour des mêmes combats

12 mai 2021

Pas de bifurcation écologique possible sans confrontation sérieuse avec les règles européennes

L’Assemblée nationale a voté la semaine dernière une parodie de loi climat, sabordant les travaux de la Convention citoyenne. Oubliée la promesse de reprise “sans filtre” : la trahison démocratique est totale et l’irresponsabilité écologique consommée. Les propositions des 150 méritaient mieux. Et c’est parce que nous les respectons que nous nous sommes posé cette question qui n’est jamais traitée sérieusement. Comment appliquer l’intégralité du programme des conventionnels dans le cadre des règles européennes actuelles ?
11 décembre 2020

Pendant que Macron fanfaronne : l'UE impose l'austérité, recule sur le climat et cède face à l'extrême-droite hongroise

Emmanuel Macron aura beau fanfaronner, c'est un échec total. Pour la planète, comme pour nous tous.
4 décembre 2020

Le seul vainqueur du modèle Amazon, c'est Jeff Bezos

C’est de ce modèle-là promu par le gouvernement et le ministre de l’économie Bruno Le Maire dont nous ne voulons pas. Car nous y sommes tous perdants. Les consommateurs, les petits commerces, la planète, nos services publics, l’Etat. C’est ce modèle que nous combattons en demandant un moratoire sur les nouveaux entrepôts, une taxe sur les profiteurs de crise et une liste crédible de paradis fiscaux. Avant que le modèle Amazon ait tout emporté sur son passage.
4 novembre 2020

Déclaration sur la modernisation du Traité sur la Charte de l'énergie (TCE)

L'UE a pour objectif d’être un leader incontestable en matière de climat...

24 octobre 2020

Vote de la PAC : Un hold-up démocratique au détriment de la planète et des paysans

Il y a de ces semaines qui comptent particulièrement dans le...
23 octobre 2020

L'écologie au banc des accusés

Ils s’appellent Pauline, Emma, Félix, Alma, Etienne, Cécile. Ils ont tous une trentaine d’années.

Vous pouvez lire aussi

Restez informés

Nous utilisons Mailchimp comme plate-forme marketing. En cliquant ci-dessus pour vous abonner, vous reconnaissez que vos informations seront transférées à Mailchimp pour en savoir plus sur la politique de protection des données de Mailchimp.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en cliquant sur le lien en bas de nos emails. Pour avoir plus d'informations sur notre politique de protection des données personnelles, vous pouvez visiter notre site internet

Données personnelles

Les cookies permettent d'améliorer votre experience et facilitent la réactivité de notre site. Sur notre site, un cookie est actif : Google Analytics. Il récolte des données statistiques anonymes sur le site. Lorsque vous visitez le site de Manon Aubry, une seule donnée personnelle vous concernant est collectée avec ce cookie, il s'agit de votre adresse IP, mais celle-ci est anonymisée automatiquement par le système sans possibilité d'identification de la personne concernée. Si vous ne souhaitez pas que notre site utilise ce cookie, vous pouvez le refuser ci-après.